Menu

LA FEDERATION

- PRESENTATION
- Permanence sociale
- LIVRET D'ACCUEIL
- 38EME CONGRES FEDERAL

DOSSIERS

- ASSURANCE CHÔMAGE
- TPE
- CAP 22
- EGALITE F/H
- LUTTES
- CULTURE : SITE CGT

RÉFORME RETRAITES

- RETRAITES
- BOITE A OUTILS
- ACCORDS ...
- En vidéos ...

COVID-19

- Communiqués
- NOS PROPOSITIONS
- Plan de reprise
- FAQ
- Pôle DLAJ
- LES PÉTITIONS


Publications

- LE JOURNAL
- Le Guide des salariés 2019/2020
- Matériel syndical
- ARCHIVES


Adhérer

Adhésion en ligne - Votre syndicat
- CAISSE DE SOLIDARITÉ
Actualites_old > - Actualites > THÉÂTRE DE LA COMMUNE : UNE DIRECTION RESPONSABLE DE DÉLITS RELEVANT DU PÉNAL DOIT DÉMISSIONNER !

Mise à jour le 16 juin 2020

 

THÉÂTRE DE LA COMMUNE : UNE DIRECTION RESPONSABLE DE DÉLITS RELEVANT DU PÉNAL DOIT DÉMISSIONNER !

Nous apprenons par voie de presse, suite à la mise en ligne le 11 juin d'un article signé d'Antoine Perraud pour Mediapart, suivi d'un second le 13 juin signé de Guillaume Davranche pour Rapports de force, l'existence de courriels totalement scandaleux échangés entre les différents membres de la direction du Théâtre de La Commune, Centre Dramatique National d'Aubervilliers.

En termes particulièrement crus sont imaginées, et planifiées, de véritables « stratégies » illégales visant à « placardiser » ou pousser vers la sortie des salarié.e.s dont certain.e.s sont protégé.e.s en raison de leur état de santé ou de leurs mandats syndicaux.

Ces éléments nouveaux viennent totalement invalider le récit de la direction, et s'inscrivent dans la droite ligne de précédentes révélations faites par la revue Jef Klak en décembre 2018.

Ces échanges témoignent de la brutalité et du cynisme de cette direction qui n'hésite pas à évoquer (notamment) un risque de suicide dans l'établissement sans pour autant envisager un changement de cap...

Nous étudions les suites juridiques à donner aux délits et infractions que constituent ces courriels, relevant de plusieurs juridictions, notamment pénales.

Ceci est intolérable ; nous exigeons la démission de la direction du théâtre et demandons au ministère de la culture et à la Mairie d’Aubervilliers de prendre leurs responsabilités.

Une reconduction de cette direction ne peut être envisagée : la santé et la sécurité des salarié.e.s ne sont jamais négociables !

 

 


Téléchargez ce document Télécharger ce document

 

Imprimer l'article

LANCEMENT DU PLAN D’ACTION POUR L’ÉGALITÉ FEMMES/HOMMES ET POUR LA LUTTE CONTRE LES VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES DANS LES BRANCHES DU SPECTACLE !


 

ADAPTATION DES DROITS DES INTERMITTENTS DU SPECTACLE : EXPLICATIONS ACTUALISEE AU 26/06 21H (Version en attente de la publication des textes au JO).


 

QUAND LA PRÉFECTURE DE POLICE DE PARIS S’ATTAQUE ILLÉGALEMENT AU DROIT DE MANIFESTER