Menu

LA FEDERATION

- PRESENTATION
- Permanence sociale
- LIVRET D'ACCUEIL
- 38EME CONGRES FEDERAL

DOSSIERS

- ASSURANCE CHÔMAGE
- TPE
- CAP 22
- EGALITE F/H
- LUTTES
- CULTURE : SITE CGT

RÉFORME RETRAITES

- RETRAITES
- BOITE A OUTILS
- ACCORDS ...
- En vidéos ...

COVID-19

- Communiqués
- NOS PROPOSITIONS
- Plan de reprise
- FAQ
- Pôle DLAJ
- LES PÉTITIONS


Publications

- LE JOURNAL
- Le Guide des salariés 2019/2020
- Matériel syndical
- ARCHIVES


Adhérer

Adhésion en ligne - Votre syndicat
- CAISSE DE SOLIDARITÉ
RÉFORME RETRAITES > - RETRAITES > BIS DE NANTES : L'INTERSYNDICALE CULTURE PREND LA PAROLE. LE MINISTRE DE LA CULTURE HUÉ !

Mise à jour le 16 janvier 2020

 

BIS DE NANTES : L'INTERSYNDICALE CULTURE PREND LA PAROLE. LE MINISTRE DE LA CULTURE HUÉ !

Une délégation de 10 personnes représentant l’intersyndicale - Fédération CGT du Spectacle, Fédération des Arts, du Spectacle, de l’Audiovisuel et de la Presse (FASAP-FO) et Fédération Culture Communication Spectacle (FCCS CFE-CGC) et leurs syndicats - a été reçu par le ministre de la Culture à 9h15. L’entretien a duré une heure. La délégation a débuté l’entretien en demandant que les tutelles pèsent la direction de l’Opéra de Lyon pour obtenir le licenciement du directeur du ballet, Yorgos Loukos qui a été condamné au pénal, il y a 45 jours, pour avoir commis de la discrimination à l’encontre d’une danseuse en raison de sa maternité.
La délégation a ensuite marqué son opposition à la transformation du ministère de la culture, à la vague de déconcentration et de décentralisation qui menacent notamment nos lieux labellisés, et évidemment évoqué toutes les problématiques que posent la réforme des retraites à l’encontre des professionnels du secteurs.
Sur l’ensemble de ses problématiques, le ministre n’a apporté aucune réponse permettant de lever les incertitudes et de résoudre les problématiques posées.
Le problème politique demeure.
Suite à cette entrevue, l’intersyndicale a lu un texte dans le grand auditorium avant la prise de parole du ministre. Cette prise de parole a été longuement ovationnée par les professionnels présents.
Le ministre sera, quant à lui, a été reçu par des sifflements de toute l’assistance. Son discours n’a pas convaincu...

- Intervention du ministre ⁩ aux BIS de Nantes puis l’intersyndicale prend la parole (21.36) et demande le retrait de la réforme des retraites  « elle sera cruelle pour notre secteur quand on sait ce qu’est la précarité notamment chez les artistes » : LIRE ICI

- Discours très applaudi de l’intersyndicale devant les professionnels de la culture aux BIS de Nantes : VIDEO ICI

- « Menteur » crient certains en entendant le discours du ministre de la Culture : VIDEO ICI

 

Rappel :

Après plus de cinq semaines de mobilisation, le gouvernement a enfin communiqué deux avant-projets de loi sur la réforme des retraites.

Toutes les menaces à l’encontre des salarié.e.s de la Comédie Française et de l’Opéra national de Paris sont confirmées et le texte fait naître de nouvelles inquiétudes à l’égard des salarié.e.s intermittent.e.s du spectacle.

Nous l’avions déjà dénoncé, le mode de calcul des points retenus pour les périodes d’assurance chômage est défavorable. Il repose sur la base des seules allocations versées alors même que notre système actuel de retraite complémentaire prévoit un calcul de points plus favorable en faisant reposer le calcul de points sur la base des salaires perçus avant l’interruption de travail.

Autre point inacceptable. Le texte prévoit de faire reposer sur le budget de l’État les abattements pour frais professionnels applicables aux artistes du spectacle, qui aujourd’hui constituent une véritable niche sociale pour le patronat.
Franck Riester ne s’en cache plus, ces sommes, comme la compensation de points supplémentaires pour les artistes auteurs, reposeront sur le budget du ministère de la Culture ; une bagatelle de près de 350 millions d’euros annuel, soit 10% du budget actuel. Une menace sérieuse pèse donc sur les missions du ministère de la Culture et sur le budget de la Création.

Enfin, le projet nous révèle une surprise amère pour les intermittent.e.s du spectacle. Alors même que cette question n’a jamais été évoquée lors de la concertation sectorielle sur les intermittent.e.s, nous apprenons que le nombre de points pouvant être généré sur les périodes d’assurance chômage, de maternité, de maladie … sera plafonné au cours d’une période référence définie par décret !

Le gouvernement, qui a refusé de réaliser jusqu’alors toute étude d’impact sur les effets de la réforme à l’égard des professionnel.le.s de nos secteurs, doit sortir de l’ombre. La Fédération CGT du Spectacle exige de connaître les conséquences précises de la réforme sur les professionnel.le.s du spectacle.


Dans ce contexte, une CONFÉRENCE DE PRESSE DE L’INTERSYNDICALE, composée de la Fédération CGT du Spectacle, de la FASAP FO, de la FCCS CFE CGC aura lieu dans le cadre des Bis de Nantes le  Mercredi 22 JANVIER à 12H à l’Orchestre National des Pays de la Loire - (ONPL) 7 rue de Valmy BP 71229 44012 Nantes Cedex 01

 

 


Téléchargez ce document Télécharger ce document

 

Imprimer l'article

PROJET DE RÉFORME DES RETRAITES : OU EN SOMMES-NOUS ?


 

RETRAITES - LES MUSICIENS DE L'OPÉRA DE PARIS REJOIGNENT LES AVOCATS


 

CONTRE LE 49.3 UNE SEULE RÉPONSE : LA MOBILISATION !