Menu

LA FEDERATION

- PRESENTATION
- Permanence sociale
- 38EME CONGRES FEDERAL

ACTUALITES

- FORMATION PROFESSIONNELLE
- Retraite complémentaire
- NON CAP 22
- BUDGET CULTURE

L'HEURE EST A L'ACTION

- BOITE A OUTILS
- ECHO : INTERMITTENTS
- ECHO : REGIME GENERAL

DOSSIERS

- Matériel syndical
- ARCHIVES ECHO DES NEGOS
- ARCHIVES COMMUNIQUES
- SUITE ARCHIVES


Nos publications

- Notre revue : SPECTACLE
- Le Guide des salariés 2018
- Le 37ème Congrès
- Femmes-Mixité


Adhérer

Adhésion en ligne - Trouver votre syndicat
- Bulletin d'adhésion
DOSSIERS > - ARCHIVES COMMUNIQUES > 3 AVRIL : RETOUR SUR LA MOBILISATION DES PROFESSIONNELS DU SPECTACLE !

Mise à jour le 03 avril 2019

 

3 AVRIL : RETOUR SUR LA MOBILISATION DES PROFESSIONNELS DU SPECTACLE !

3 AVRIL - RETOUR SUR LA MOBILISATION
 

 

ARTISTES ET TECHNICIENS INTERMITTENTS DU SPECTACLE, DE L’AUDIOVISUEL ET DU CINÉMA, CHÔMEURS, PRÉCAIRE : TOUTES ET TOUS SOLIDAIRES POUR CONTRER LA CASSE DE L’ASSURANCE CHÔMAGE !

Le gouvernement doit rendre ses arbitrages dans les prochains jours concernant l’assurance chômage.
Pour le régime général, c’est grandiose : Pôle Emploi fournit un argumentaire bidon pour tenter de justifier l’affirmation de la ministre du Travail qui prétend qu’un chômeur sur cinq gagne plus au chômage qu’en travaillant.
Même l’Unédic contredit ses chiffres qui mélangent des données de 2015 à 2017, années où les droits ont encore été baissés.
En clair la ministre M. Pénicaud a réaffirmé la nécessité d'appliquer les économies exigées en septembre !
La ministre joue avec le calendrier en espérant passer en force, au détriment des assistantes maternelles mobilisées en « gilets roses », des travailleurs les plus précaires, des journalistes pigistes, des chômeurs qui sont de plus en plus nombreux à travailler sur des périodes courtes.

Quid des droits des artistes et des techniciens intermittents du spectacle ?
C'est toujours silence radio à propos de l'accord unanime du 21 janvier dernier.
Et pour cause il ne fait aucune économie et propose d'améliorer les droits par rapport à l'accord de 2016 !

Dans le même temps, la disparition des emplois se poursuit : les salariés de France Télévisions sont appelés à la grève, notamment en raison de la fermeture du site de France 3 Île-de-France (pétition en ligne www.fnsac-cgt.com).

Des mobilisations unitaires du spectacle, du cinéma, de l'audiovisuel, avec les comités de privés d'emploi (CNTPEP Cgt), avec des collectifs ont lieu dans 14 villes aujourd'hui en France (Lannion, Rennes, Caen, Lille, Béthune, Montpellier, Nîmes, Marseille, Nice, Toulouse, Nantes, Perpignan, Strasbourg et Paris).

A PARIS, L'OCCUPATION DE « BUSINESS FRANCE » (77 Boulevard Saint-Jacques Paris 14, M° St-Jacques) L'AGENCE CRÉÉE PAR MURIEL PÉNICAUD DANS DES CONDITIONS TROUBLES, EST EN COURS … LA MOBILISATION CONTINUE !

PHOTOS : MOBILISATION DANS 14 VILLES DE FRANCE

 


Téléchargez ce document Télécharger ce document

 

Imprimer l'article

DROITS SOCIAUX, POLITIQUES PUBLIQUES : UN ÉTÉ SOUS PRESSION, UNE RENTRÉE EXPLOSIVE ?


 

LE 26 JUIN DES 8H, LA LUTTE UNITAIRE CONTINUE : TOUTES ET TOUS DEVANT L'UNEDIC A L'OCCASION DU CA !


 

MOUVEMENTS DE GREVE A RADIO FRANCE ET FRANCE TELEVISIONS