Menu

LA FEDERATION

- PRESENTATION
- Permanence sociale

ACTUALITES

- NON CAP 22
- BUDGET CULTURE
- Loi Travail XXL
- Retraite complémentaire
- Fonds emploi
- ARCHIVES ACTU

Mouvements & Luttes

- ARTISTES AUTEURS
- Une Chorale pour la Ministre
- Contre le FN
- ANNEXES 8 ET 10
- Matériel syndical

DOSSIERS

- COMMUNIQUÉS
- LIBERTÉS SYNDICALES
- #INTERMITTENTS
- Assurance chômage


Nos publications

- Notre revue : SPECTACLE
- Le Guide des salariés
- Le 37ème Congrès
- Femmes-Mixité


Adhérer

Adhésion en ligne - Trouver votre syndicat
- Bulletin d'adhésion
Nos publications > - Notre revue : SPECTACLE > SPECTACLE 367 - AOUT 2017 - 12 SEPTEMBRE : MOBILISATION

Mise à jour le 23 février 2018

 

SPECTACLE 367 - AOUT 2017 - 12 SEPTEMBRE : MOBILISATION

Toutes et tous en lutte en septembre !


Certains commentateurs font mine de découvrir la réalité de la politique façon Macron : il ne suffit pas de rajeunir les élus au Parlement ou à la présidence pour incarner une politique nouvelle, et surtout une politique juste …
A peine élu, les « promesses » les plus favorables disparaissent : le budget 2017 du ministère de la Culture est amputé de 50 millions € alors que « pas un euro » ne devait lui manquer. Mais le pire est toujours sûr : alors qu’arrive, au compte-goutte jusqu’au 31 août, le contenu des futures ordonnances contre le Code du travail, les salariés apprennent la baisse de leurs droits. Dans nos secteurs, une attention particulière sera portée au contrat de chantier, soi-disant CDI, encore moins favorable même que le CDD, et dont rêvent certains de nos employeurs.
Mais cette politique d’austérité, qui amplifie le pire de ce qu’ont mis en œuvre Sarkozy puis Hollande, ne se limitera pas à un coup de rabot austéritaire et à un abaissement des droits des salariés. Macron et sa clique de libéraux entendent modifier en profondeur le système économique et social.
Selon ce dogme, les services publics sont dépassés : il y a donc tout à craindre pour les établissements labellisés et particulièrement l’audiovisuel public dont une refonte est annoncée, pour les opérateurs nationaux, pour les centres dramatiques nationaux dont il est pourtant urgent de réhabiliter les missions et, ce faisant, de relancer le volume d’emploi artistique… Quelle est la politique culturelle du gouvernement et de la nouvelle ministre ? Au-delà de rencontres sympathiques, au-delà d’avoir mangé son chapeau à Avignon sur le budget à peine entrée en fonction, il serait temps pour elle de décrire les grandes lignes de son mandat, avant que Bercy ne soit seul à les fixer !
Dans le domaine social, non seulement la loi travail XXL poursuit les cadeaux au patronat, et plus particulièrement au grand patronat, mais il s’agit bien de s’aligner sur les réformes les plus dures, telles que celles prises en Allemagne, qui ont abouti à creuser les inégalités sociales, au détriment des chômeurs, des travailleurs pauvres, des femmes…
Ainsi la réforme de l’assurance chômage annoncée pour l’automne vise à supprimer la cotisation salariale en la transférant à la CSG donc à l’impôt, ouvrant la voie à un système d’assistés sociaux qu’on pointera du doigt comme tels, plutôt qu’à un système d’assurance sociale, mutualisé entre travailleurs. Le gouvernement parle au passage de nouveaux droits pour les démissionnaires et pour les indépendants, mais c’est pour mieux conforter les statuts du type « auto-entrepreneur », sous-statut de travailleurs privés de tous leurs droits. Il se fait aussi discret sur les sanctions qui frapperaient les chômeurs : elles figuraient au programme d’En Marche.
Dans ce contexte, que deviendront les annexes 8 et 10 pour les artistes et techniciens intermittents du spectacle ? Le flou demeure derrière les « promesses » …
Il existe pourtant des propositions pour un autre partage de la valeur, une égalité réelle entre femmes et hommes, un système social plus juste à travers une sécurité sociale professionnelle qui garantisse un revenu de remplacement pour toutes et tous.
Austérité, casse des services publics, réformes à la baisse du Code du travail, refonte de l’assurance chômage, réforme systémique déjà programmée des retraites aux dépens des plus précaires, affaiblissement des syndicats qui s’opposent … contre un projet de justice sociale porté par le plus grand nombre : faisons-le entendre dans les mobilisations !
Le 12 septembre, nos professions seront au rendez-vous !

Denis Gravouil

Bull 367
Lire plus de publications sur Calaméo

 

 

 

Imprimer l'article

SPECTACLE 371 - AVRIL 2018 - DÉVELOPPONS PARTOUT LES LUTTES POUR EXIGER LE RESPECT ET GAGNER DES DROITS !


 

SPECTACLE 370 - FEVRIER 2018 - LE DÉNI DE DÉMOCRATIE EN MARCHE !


 

SPECTACLE 369 - DECEMBRE 2017 - #nonActionPublique2022