Menu

LA FEDERATION

- PRESENTATION
- Permanence sociale

ACTUALITES

- NON CAP 22
- BUDGET CULTURE
- Loi Travail XXL
- Retraite complémentaire
- Fonds emploi
- ARCHIVES ACTU

Mouvements & Luttes

- ARTISTES AUTEURS
- Une Chorale pour la Ministre
- Contre le FN
- ANNEXES 8 ET 10
- Matériel syndical

DOSSIERS

- COMMUNIQUÉS
- LIBERTÉS SYNDICALES
- #INTERMITTENTS
- Assurance chômage


Nos publications

- Notre revue : SPECTACLE
- Le Guide des salariés
- Le 37ème Congrès
- Femmes-Mixité


Adhérer

Adhésion en ligne - Trouver votre syndicat
- Bulletin d'adhésion
ACTUALITES > - Loi Travail XXL > Proposition de motion de soutien au CHSCT

Mise à jour le 23 aout 2017

 

Proposition de motion de soutien au CHSCT

IL FAUT MAINTENIR ET CONFORTER LES CHSCT !

 

Les rythmes qui s’intensifient, le durcissement des conditions de travail, les nouvelles technologies qui exigent de l’instantanéité, la compétition qui pèse sur les travailleurs, ont rendu plus que jamais l’existence des Comités Hygiène Sécurité Conditions de Travail (CHSCT), véritable loupe sur le travail réel, nécessaire et incontournable.

Pour preuve les secteurs qui en sont dépourvus, tels que les entreprises de moins de 50 salariés, les services à l’enfance, aux personnes en perte d'autonomie, les petits commerces, sont ceux où on retrouve les emplois les plus précaires, les conditions de travail les plus difficiles, l’absence de reconnaissance de la pénibilité et les plus bas salaires.

Le CHSCT est le seul lieu d’une investigation sur le travail réel. Obtenir, gagner le droit de comprendre pour agir sur le travail : c’est toute la question de la démocratie dans l’entreprise.

Au quotidien, le CHSCT est l’instance représentative du personnel (IRP) qui fait le lien entre toute une série de lieux d’expertise du travail.
• C’est un outil au service des salariés et aussi un outil à la disposition des organisations syndicales pour transformer les situations de travail.
• C’est un outil efficace pour combattre le mal travail qui coûte 80 milliards d’Euros par an à l’économie française.

Le CHSCT est une IRP indispensable et irremplaçable au sein de laquelle le travail réel est examiné et soigné. Qui prend soin du travail, prend soin des travailleurs ! Le gouvernement par ordonnance, alors que toutes les organisations syndicales y sont opposées, envisage de fusionner les instances représentatives du personnel et donc affaiblir considérablement les prérogatives du CHSCT. .

Il faut au contraire développer des CHSCT indépendamment des Comités d’Entreprises, du Délégué du Personnel, du Délégué Syndical pour tous les salariés quelle que soit la taille de l’entreprise. Aujourd’hui seulement 54 % des salariés sont couverts par le périmètre d’un CHSCT.

Les rythmes qui s’intensifient, le durcissement des conditions de travail, les nouvelles technologies qui exigent de l’instantanéité, la compétition qui pèse sur les travailleurs, ont rendu plus que jamais l’existence des Comités Hygiène Sécurité Conditions de Travail (CHSCT), véritable loupe sur le travail réel, nécessaire et incontournable.

Pour preuve les secteurs qui en sont dépourvus, tels que les entreprises de moins de 50 salariés, les services à l’enfance, aux personnes en perte d'autonomie, les petits commerces, sont ceux où on retrouve les emplois les plus précaires, les conditions de travail les plus difficiles, l’absence de reconnaissance de la pénibilité et les plus bas salaires.

Le CHSCT est le seul lieu d’une investigation sur le travail réel. Obtenir, gagner le droit de comprendre pour agir sur le travail : c’est toute la question de la démocratie dans l’entreprise.

Au quotidien, le CHSCT est l’instance représentative du personnel (IRP) qui fait le lien entre toute une série de lieux d’expertise du travail.
• C’est un outil au service des salariés et aussi un outil à la disposition des organisations syndicales pour transformer les situations de travail.
• C’est un outil efficace pour combattre le mal travail qui coûte 80 milliards d’Euros par an à l’économie française.

Le CHSCT est une IRP indispensable et irremplaçable au sein de laquelle le travail réel est examiné et soigné. Qui prend soin du travail, prend soin des travailleurs ! Le gouvernement par ordonnance, alors que toutes les organisations syndicales y sont opposées, envisage de fusionner les instances représentatives du personnel et donc affaiblir considérablement les prérogatives du CHSCT. .

Il faut au contraire développer des CHSCT indépendamment des Comités d’Entreprises, du Délégué du Personnel, du Délégué Syndical pour tous les salariés quelle que soit la taille de l’entreprise. Aujourd’hui seulement 54 % des salariés sont couverts par le périmètre d’un CHSCT.

 

 

Téléchargez et imprimez le modèle de motion à remplir et renvoyer

 


Téléchargez ce document Télécharger ce document

 

Imprimer l'article

AG DU 4 SEPTEMBRE ET MOBILISATION MARDI 12 SEPTEMBRE


 

Calendrier d’adoption de la loi travail XXL par ordonnances


 

CSG : la Contribution Sociale Généralisée