Menu

LA FEDERATION

- PRESENTATION
- Permanence sociale
- 38EME CONGRES FEDERAL

DOSSIERS

- ASS. CHÔMAGE
- EGALITE F/H
- NSTS
- TPE/LUTTES
- CAP 22

RÉFORME RETRAITES

- RETRAITES
- BOITE A OUTILS
- ACCORDS ...
- En vidéos ...

CONFINEMENT 2

- Communiqués
- Nos propositions
- Occupations
- Matériel syndical


PUBLICATIONS

- Spectacle
- Guide 2021
- LIVRET D'ACCUEIL
- Femmes-Mixité
- Jeunes entrants


Adhérer

Adhésion en ligne - VOTRE SYNDICAT
- SOLIDARITÉ
- Dons
- ARCHIVES
CONFINEMENT 2 > - Matériel syndical > LOÏC LIBERÉ MAIS CONVOQUÉ LE 5 AOUT : LA LUTTE CONTINUE !

Mise à jour le 09 juin 2016

 

LOÏC LIBERÉ MAIS CONVOQUÉ LE 5 AOUT : LA LUTTE CONTINUE !

Après deux nuits d'une garde à vue totalement abusive, Loïc a été libéré ce jeudi 9 juin dans la matinée. Un rassemblement de 400 personnes l'attendait à sa sortie du Palais de Justice, avec le soutien de nombreuses organisations et de personnalités.
Il est convoqué à comparaître, libre, le 5 août et répondre de « violences en réunion ». Rappelons que Loïc a participé à une occupation du Medef au lendemain de l'AG de la Cgt spectacle et Cip-Idf du 6 juin dernier, pour réclamer la pleine application de l'accord du 28 avril concernant l'indemnisation chômage des artistes et des techniciens intermittents du spectacle, une juste indemnisation pour tous les privés d'emploi et le retrait de la loi « Travail » soutenue par le patronat.
Non seulement Loïc, militant connu et respecté, n'a commis aucune violence, mais c'est bien lui la victime d'un coup dangereux et délibéré du chef de la sécurité du Medef.

Comme pour tous les militants inquiétés pour leur activité syndicale, comme pour Antoine de Lille toujours emprisonné, nous exigeons l'arrêt des poursuites et dénonçons une criminalisation du mouvement social.
Les violences policières, les tentatives d'intimidation sont inadmissibles mais elles ne font que renforcer notre détermination !

 

 

Imprimer l'article

COVID-19 : PROPOSITIONS - PLAN DE RELANCE - ADAPTATION DES DROITS CGT SPECTACLE


 

LETTRE DE CADRAGE 18 DECEMBRE 2018


 

LETTRE CADRAGE NOVEMBRE 2018