Menu

LA FEDERATION

- PRESENTATION
- Permanence sociale

ACTUALITES

- FORMATION PROFESSIONNELLE
- Retraite complémentaire
- NON CAP 22
- BUDGET CULTURE

L'HEURE EST A L'ACTION

- BOITE A OUTILS
- ECHO : INTERMITTENTS
- ECHO : REGIME GENERAL

DOSSIERS

- Matériel syndical
- ARCHIVES ECHO DES NEGOS
- ARCHIVES COMMUNIQUES
- SUITE ARCHIVES


Nos publications

- Notre revue : SPECTACLE
- Le Guide des salariés 2018
- Le 37ème Congrès
- Femmes-Mixité


Adhérer

Adhésion en ligne - Trouver votre syndicat
- Bulletin d'adhésion
DOSSIERS > - ARCHIVES COMMUNIQUES > ASSURANCE CHÔMAGE SALARIES INTERMITTENTS - RASSEMBLEMENT PLACE IENA - TOUTES ET TOUS ENSEMBLE FACE À UN GOUVERNEMENT

Mise à jour le 17 janvier 2019

 

ASSURANCE CHÔMAGE SALARIES INTERMITTENTS - RASSEMBLEMENT PLACE IENA - TOUTES ET TOUS ENSEMBLE FACE À UN GOUVERNEMENT

Depuis plus de deux mois, le mouvement des Gilets Jaunes, dans sa diversité, bouscule le gouvernement.
La Cgt Spectacle porte un certain nombre de revendications, notamment :
– pour l’emploi ;
– pour une réelle augmentation du SMIC et des salaires ;
– pour l’amélioration de la protection sociale et notamment l’assurance chômage ;
– pour la justice fiscale ;
– pour la défense et l’amélioration des services publics.

Autant de revendications qui sont également exprimées par le mouvement des Gilets Jaunes. Toutefois, la CGT Spectacle dénonce les actes et propos, homophobes, sexistes ou racistes et refuse tout discours qui ferait de l’immigration un « problème ».
Dans ce contexte, c’est au niveau local que des convergences avec ce mouvement sont les plus à même de se réaliser. Des initiatives des unions locales et départementales (UL et UD CGT) se font jour, et constituent autant d’occasions de construire un rapport de force sur des bases communes.

Le grand débat auquel invite Emmanuel Macron est une nouvelle illustration de sa volonté de ne pas écouter : « Venez débattre mais je ne changerai pas de politique ! »
Emmanuel Macron nous demande :
– de débattre des questions sociales dans le cadre d’une réduction de la fiscalité ;
– d’aider à poursuivre la casse des droits à l’assurance chômage et à la retraite ;
– d’aider à cibler quels services publics il faut attaquer ;
– et de viser « l’immigration » comme un thème de débats, donc un problème.

Pendant ce temps, les attaques contre les retraites, les droits au chômage, au régime général comme contre ceux des artistes et des techniciens intermittents du spectacle continuent, ainsi que celles contre le code du travail, la justice et l’emploi.

EN TANT QUE PROFESSIONNELS ET CITOYENS DANS LE MOUVEMENT SOCIAL, FAISONS TOMBER LES LETTRES DE CADRAGE QUI EXIGENT DES ÉCONOMIES ET DÉBATTONS DANS TOUS LES LIEUX POSSIBLES !

Alors qu’a débuté au Conseil économique, social et environnemental Place Iéna, la 3ème séance de négociation sur l’assurance chômage des artistes et des techniciens intermittents du spectacle, 400 personnes sont rassemblées devant le CESE afin de demander le retrait des 2 lettres de cadrage.

 

 


Téléchargez ce document Télécharger ce document

 

Imprimer l'article

MANIFESTATION "LIBERTE DE MANIFESTER" SAMEDI 13 AVRIL !


 

AG LE LUNDI 1ER AVRIL AU THEATRE TRAVERSIERE - ORGANISONS LA MOBILISATION NATIONALEDU 3 AVRIL !


 

3 AVRIL : MOBILISATION NATIONALE DES PROFESSIONNEL.LE.S DU SPECTACLE !