Menu

LA FEDERATION

- PRESENTATION
- Permanence sociale

ACTUALITES

- NON CAP 22
- Loi Travail XXL
- BUDGET CULTURE
- Fonds emploi
- Retraite complémentaire
- ARCHIVES ACTU

Mouvements & Luttes

- Une Chorale pour la Ministre
- Contre le FN
- ANNEXES 8 ET 10
- Matériel syndical

DOSSIERS

- COMMUNIQUÉS
- LIBERTÉS SYNDICALES
- #INTERMITTENTS
- Assurance chômage


Nos publications

- Notre revue : SPECTACLE
- Le Guide des salariés
- Le 37ème Congrès
- Femmes-Mixité


Adhérer

Adhésion en ligne - Trouver votre syndicat
- Bulletin d'adhésion
Nos publications > - Notre revue : SPECTACLE > SPECTACLE 371 - AVRIL 2018 - DÉVELOPPONS PARTOUT LES LUTTES POUR EXIGER LE RESPECT ET GAGNER DES DROITS !

Mise à jour le 14 mai 2018

 

SPECTACLE 371 - AVRIL 2018 - DÉVELOPPONS PARTOUT LES LUTTES POUR EXIGER LE RESPECT ET GAGNER DES DROITS !

En bon autocrate de l’ancien monde qu’il prétend réformer, Emmanuel Macron vient de confirmer le fait du prince : sa favorite et copine de promo à l’ENA accède à la présidence de Radio France.
Le gouvernement entend mettre au pas l’audiovisuel public et continue de vouloir démanteler le ministère de la Culture dans ses fondements profonds.
De même le projet de loi annonçant la réforme de la formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’assurance chômage porte la destruction de la solidarité et de la mutualisation : le dogme libéral entend individualiser les droits, et fait surtout le jeu des marchands de la formation contre des organismes comme l’Afdas, il poursuit l’œuvre de flexibilité des ordonnances en menaçant les droits à l’assurance chômage.
Les attaques concernent donc les salariés et travailleurs en général, et très directement nos professions, salariés ou auteurs.
Nous défendons des propositions alternatives pour améliorer la protection sociale à travers les 10 nouveaux droits pour les privés d’emploi, ou la transformation des franchises dans les annexes.
Les luttes se développent : celles bien visibles des cheminots, dans la fonction publique, ou parmi les étudiants. C’est particulièrement le cas dans nos professions pour des causes différentes mais qui peuvent se rejoindre.
L’équipe du Tarmac lutte contre la suppression par le ministère de leur lieu. Celle de la Comédie de Béthune a mené deux semaines de grève victorieuse pour obtenir le respect des salariés dans les relations de travail.
La filière production de France Télévisions revendique le respect des métiers contre la segmentation du travail.
Les salariés du montage, mixage et bruitage dans la production cinématographique ont déjà fait grève plusieurs jours pour des augmentations de salaires et le paiement des indemnités repas, obligeant les producteurs à revoir leurs propositions.
Pour lutter contre le démantèlement du ministère de la culture et populariser nos propositions pour une nouvelle démocratie culturelle, la soirée lancée après l’Appel de Montreuil a initié les ITAC (itinérances pour les arts et la Culture) avant de nouveaux débats.

Respect du travail et de celles et ceux qui le font, reconnaissance par le salaire et les droits sociaux, défense et promotion du service public : contre l’agenda libéral, amplifions les luttes et revendiquons la mise en place de nos propositions.
Après le 19 avril et avant de nouvelles dates de mobilisations, réussissons un 1er Mai de luttes pour un printemps réussi !

Denis GRAVOUIL.

 
 

 


Téléchargez ce document Télécharger ce document

 

Imprimer l'article

SPECTACLE 370 - FEVRIER 2018 - LE DÉNI DE DÉMOCRATIE EN MARCHE !


 

SPECTACLE 369 - DECEMBRE 2017 - #nonActionPublique2022


 

SPECTACLE 368 - OCTOBRE 2017 - LE 16 NOVEMBRE ET APRES, DEFENDONS NOS EMPLOIS